Des individus à mobilité réduite en voyage : des astuces pratiques

Avant, les sujets à mobilité réduite étaient réticents pour partir en voyage. Le temps est révolu. Beaucoup d’entre eux parcourent désormais le monde entier.

Des conseils de voyage pour les personnes en situation de handicap

Partir en voyage est bien souvent une source de préoccupation pour les personnes à mobilité réduite. Entre la recherche des hôtels et des moyens de transport adaptés, cela peut relever du parcours du combattant. Mal organisée, l’escapade peut vite tourner au cauchemar. Afin d’aider les individus handicapés à préparer au mieux leurs virées, cet article dévoile quelques conseils utiles.

Conseil de voyage n°1 : réserver comme il faut son vol

En plus de bien choisir leurs destinations de voyage, les personnes à mobilité réduite doivent bien réserver aussi leur vol. Quand on réserve un vol sur Internet, il y a toujours une partie où on peut inscrire une demande quelconque. Il est impératif qu’un individu en situation de handicap mentionne s’il voyage avec un déambulateur ou un fauteuil roulant. Les compagnies aériennes n’ont pas le droit de les lui facturer. Il est à noter que les fauteuils roulants électriques avec une batterie ne sont pas autorisés à bord des avions. En outre, il doit également communiquer le poids et la taille exacts de ses dispositifs d’assistance. En revanche, s’il décide de réserver son vol par téléphone, il faut qu’il mette l’opérateur au courant de ses besoins. Il ne devrait pas hésiter à lui demander si l’aéroport dispose de parking et des toilettes pour handicapés.

Conseil de voyage n°2 : recourir à des agences de voyages spécialisées

En situation de handicap, il serait vivement recommandé de réaliser son voyage sur mesure avec une agence de voyage spécialisée. Passer par celle-ci facilitera grandement l’expédition d’une personne à mobilité réduite. Ainsi, elle n’aura pas à se charger de la réservation de l’hôtel. Si elle est en fauteuil roulant électrique, l’agence ne manquera pas de prendre les dimensions de cet appareil. Cela lui permettra de vérifier si le fauteuil peut entrer sans encombre dans l’avion ou dans la chambre d’hôtel. Mais encore, l’agence s’assurera à ce que les endroits à visiter disposent de moyens de transport adaptés à son handicap. En clair, passer par une agence de voyage est nettement plus avantageux et sécurisé pour elle que de voyager seule.

Conseil de voyage n°3 : penser à emmener sa trousse de pharmacie

Pour une virée réussie, il est de mise d’emmener avec soi une trousse de pharmacie. L’individu en situation de handicap devrait emporter une quantité suffisante de médicaments, notamment ceux qui ont un lien à son handicap. Il faut que ces médicaments couvrent l’ensemble du voyage et même pour quelques jours supplémentaires en cas de souci.

Pour certains médicaments fragiles, il est recommandé de les transporter le temps nécessaire dans une boîte réfrigérante ou isotherme. Aussi, pour leur conservation, la personne à mobilité réduite peut solliciter leur stockage dans les réfrigérateurs de l’avion. Que le voyage se fait en avion ou en train, il convient de se munir d’un certificat médical en anglais. Une autorisation de la DDASS est également à emporter.

NB : Pour un séjour en Europe, il devrait se munir d’une carte européenne d’Assurance Maladie. Cette dernière lui facilitera grandement la prise en charge.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s